« MOI M’AIME, cent autoportraits »: changer le regard sur la maladie mentale

Jusqu’au 18 mai, se tient la septième édition de MOI M’AIME, cent autoportraits, l’évènement-bénéfice du Centre d’apprentissage parallèle de Montréal (CAP), qui adopte cette année une formule virtuelle. Les amateurs d’arts-visuels et les curieux pourront découvrir et acheter les autoportraits d’une centaine de personnalités et artistes.

Autoportrait par Keithy Antoine

Organisé par le CAP, dont la mission est d’accompagner des personnes présentant des problèmes de santé psychologique, l’évènement permettra de constituer une grande mosaïque.

Moi m’aime, cent autoportraits a été créé pour changer le regard du public sur la maladie mentale. Les autoportraits seront mis en vente lors d’un encan en ligne et les fonds iront au profit du CAP.

L’une des personnalités qui participent cette année, Keithy Antoine, a bien voulu répondre à nos questions.

Pourquoi vous impliquez-vous pour cette cause ?

Je m’implique dans cette cause, car je crois beaucoup au bienfait du travail d’accompagnement de CAP. Moi-même j’ai vécu des épreuves qui m’ont déboussolée et m’ont énormément épuisée. J’aurais beaucoup beaucoup aimé qu’on me parle de CAP.

Alors maintenant que je les connais, même 10 ans et 5 ans, depuis les événements traumatiques, j’ai suivi quelques ateliers d’art-thérapie qui m’ont fait du bien, avec un tuteur, et un groupe de personnes solidaires.

À présent je souhaite que plus de personnes les connaissent et profitent de leurs services, pour ne plus souffrir et être isolées.

Quel peut-être, selon vous, le rôle de l’art dans les questions de santé psychologique ?

L’Art est un outil très efficace pour développer de la connexion, de la confiance, et de l’amour pour soi. Les bienfaits de la pratique de l’Art sont encore trop sous-estimés. L’Art s’articule dans beaucoup de secteurs d’activités, de solutions et de productivité d’une société. Puisque tout part de l’individu, permettons-nous ce genre de thérapie accessible, douce et efficace.

Pendant cette quarantaine, qu’est-ce qui vous a le plus fait plaisir ou sourire ?

Pendant cette quarantaine ce qui me fait très plaisir, c’est le temps que je passe avec mes enfants. On cuisine, joue, regarde des films, on crée, jase, on rit, on prend le temps… on s’aime!

En savoir plus:

Jusqu’au lundi 18 mai, 20 h 30, le grand public, les amateurs d’arts-visuels, les collectionneurs et tous ceux qui ont la cause de la santé mentale à cœur sont invités à se rendre à l’adresse suivante: www.macause.com/moimaime/encan 

Pour jeter un œil aux autoportraits du grand public déjà publiés

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.