Banc d’essai: les écouteurs sans-fil JBL Tune 120 TWS


Véritablement sans fil, les écouteurs Tune 120 TWS du fabricant JBL proposent un son de qualité dans un produit assez confortable et qui n’a rien à envier à la plupart des écouteurs qu’on dit 100 % sans fil ou True Wireless. On les a essayés.

Profitant de l’expérience son de l’entreprise fondée par James Bullough Lansing (JBL) après son départ d’Altec Lansing, les Tune 120 TWS sont vendus environ 100 $. Plusieurs couleurs sont proposées: blanc, bleu, noir, vert, jaune et rose.

Dotés d’un haut-parleur de 5,8 mm et d’une impédance de 14 ohms, ces écouteurs intra-auriculaires pèsent 73 g et fonctionnent avec une version 4.2 du Bluetooth.

Lorsqu’on ouvre la boîte la première fois, on y découvrira les deux écouteurs, trois tailles d’embouts (S, M, L), un câble d’alimentation (micro-USB), la garantie et évidemment le guide de démarrage rapide qu’il faut toujours lire, au moins une fois, sinon deux.

Au-delà de tout, c’est évidemment la qualité du son, ce qui a fait la réputation de cette marque, qui reste l’une des forces de ce produit. En l’occurrence, JBL vante sa Pure Bass, qui donne effectivement du poids à ce que l’utilisateur écoute.

Pour ce qui est de la fameuse question à savoir si les écouteurs tiennent ou pas, notre réponse est celle-ci: ça dépend toujours des lobes d’oreilles de chacun. Les Tune 120 TWS n’échappent pas à cette règle non écrite. Rappelons que des embouts sont proposés avec les écouteurs pour que le produit siée au plus grand nombre de personnes.

Dans notre cas, ils étaient confortables aussi bien pour une marche que même pour une petite course sur le tapis roulant du sous-sol. Attentions toutefois à l’étanchéité car il n’y a pas d’indication d’une norme IPX.

Outre la musique, il y a aussi les appels qu’on peut faire avec les écouteurs, notamment grâce à l’assistance vocale (Siri ou Google). Ainsi, il suffit d’appuyer sur un écouteur pour avoir la possibilité de faire une commande, comme lancer un titre ou un balado.

La lecture peut être contrôlée à partir d’un bouton sur chaque écouteur. La mise en pause, la lecture, la réception d’un appel ou l’assistance vocal se font sur l’écouteur de droite alors que sur la gauche, on peut faire avancer les titres ou pistes.

On aurait apprécié qu’il y ait une application pour faire plus de personnalisation (équaliseur), mais les écouteurs s’utilisent malgré tout très facilement. L’appairage avec un appareil est rapide. On l’a essayé sans soucis avec un téléphone (Google), un ordinateur (Asus), deux tablettes (Fire HD  et iPad Mini). Les utilisateurs seront contents de savoir qu’ils peuvent utiliser l’écouteur doit séparément. Ce qui peut être assez pratique…si jamais celui de gauche se perdait.

Attention, ceux qui écoutent parfois des vidéos sur YouTube vont constater un léger décalage entre le son et l’image en raison, en raison de la latence.

Côté autonomie, on parle de 4 h dans les oreillettes et en cas de besoin, de jusqu’à 12 h avec l’étui de recharge, ce qui est correct sans être extraordinaire. L’étui de rangement, en plastique et aimanté, affiche aussi trois indicateurs lumineux qui renseigne sur l’état de la charge.

Notons que le choix du standard micro-USB, et non du puissant USB-C, permet qu’un maximum de personnes n’ait pas besoin de changer de système. Certains pourraient ne pas être de cet avis.

Par ailleurs, il suffit de brancher les oreillettes pendant 15 minutes seulement sur cet élégant quoiqu’un peu encombrant (comparativement à d’autres) étui de recharge pour avoir assez de jus (1h) pour l’utiliser.

Au final, faire le choix des écouteurs Tune 120TWS comme cadeau ou pour soi est une option à considérer, surtout si on est un fan de la réputée marque JBL. Il y a des caractéristiques absentes, mais dans l’ensemble ils sont confortables.

Mentionnons d’ailleurs qu’ils  se sont vu décernés un Red Dot Award pour 2019, le jury estimant que «la forme des écouteurs et du boîtier de charge est coordonnée de manière optimale, ce qui permet une utilisation confortable et une expérience utilisateur pratique».

En résumé

On a aimé

  • Son clair et net, enrichi de cette fameuse “pure basse”
  • La présence d’indicateur de charge
  • La qualité et la robustesse du produit
  • Le choix de boutons en caoutchouc au lieu des pavés tactiles
  • Utilisable pour du sport

On a moins aimé

  • L’absence de régulateur de volume puisque ce dernier se contrôle par le téléphone
  • L’absence de de réduction de bruit
  • L’absence d’une application
  • Aucune norme d’étanchéité.
  • Léger décalage entre le son et l’image pour les vidéos

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.