Test du Wearbuds d’Aipower: des écouteurs dans un bracelet connecté

À la fois bracelet connecté et écouteurs sans fils, les Wearbuds de la marque Aipower, filiale d’Aukey, proposent de combiner deux produits devenus fort populaires auprès du public. On l’a essayé.

Fort d’une campagne de sociofinancement réussie, soit 1416 % pour plus de 822 000 $ récolté auprès de plus de 7000 contributeurs, la compagnie chinoise Aipower a pu sortir de ses installations de Shenzhen son Wearbuds W20 qu’elle qualifie de première véritable oreillette sans fil Hi-Res au monde logé dans un bracelet connecté.

Forcement un peu imposant, le W20 est vendu environ 250 $. Lorsqu’on ouvre la boîte, on y retrouve deux vrais écouteurs entièrement sans fil, le bracelet, des embouts, un câble de recharge USB, le guide de démarrage rapide et la garantie. Côté matériau, il y a du plastique, du silicone pour le bracelet, et du silicone hybride pour les embouts d’oreille, qui permettent, entre autres, une suppression passive du bruit.

Après plusieurs semaines d’essai du W20, le constat général est que l’entreprise a eu là une belle idée de combiner les deux aspects: des écouteurs intra auriculaires et un dispositif de suivi d’activité, somme toute assez basique.

L’idée générale est d’avoir des écouteurs TWS, qu’on peut recharger au besoin avec un bracelet, qui reste quand même un peu trop volumineux. Mais si l’on met dans la balance le fait qu’on a un étui en moins pour ranger les écouteurs, c’est un plus formidable. Pourquoi ? parce que le bracelet sert seulement de chargeur et d’étui, mais est également de dispositif d’activité.

Pour faire fonctionner les deux produits, il faut d’abord télécharger l’application Aipower, puis suivre assez scrupuleusement le manuel, avant toute utilisation, particulièrement pour la première charge et l’appairage et jumelage des deux unités qui peut-être sinon assez fastidieux.

Les écouteurs ont une relative bonne qualité sonore, sont dotés de la réduction du bruit, prennent en charge le codec Aptx, le Bluetooth 5, la norme d’étanchéité IPX6 (résistant aux éclaboussures et à la pluie) en plus de disposer de commandes tactiles pour répondre à un appel, déclencher l’assistance vocale ou contrôler la musique.

La durée de vie de la batterie est d’environ 5,5 heures, ce qui est correct, sans plus. Pour les recharger, il faut compter environ 1h. À noter que chacun des écouteurs peut fonctionner indépendamment des autres, ce qui est toujours un gros plus.

Quand au bracelet connecté, il fonctionne avec le Bluetooth 4.2, dispose d’une autonomie moyenne d’environ 7 jours et de capteurs de fréquence cardiaque et de mouvement.

Ainsi l’utilisateur peut suivre son nombre de pas, son nombre d’étages montés, sa distance parcourue, ses calories brûlées et des informations sur son sommeil. Tout cet aspect santé reste toutefois assez limité si on compare aux autres bracelets connectés. Les données peuvent ensuite être enregistrées et compiler dans l’application après synchronisation.

Sur l’écran du bracelet, il y a un petit écran tactile LCD de 1,2 pouce. Il permet notamment de recevoir des notifications en temps réel du téléphone pour les appels, les messages textes ou les réseaux sociaux. Il y a aussi un menu, trop basique, qui permet plusieurs données

trôle tactile intégrée : les deux écouteurs peuvent être touchés ou pressés pour régler le volume, changer de piste, jouer ou mettre en pause, ou accéder à l’assistant de votre téléphone. Vous pouvez également effectuer des appels mains libres avec les écouteurs individuellement (ou utiliser les deux comme normal).

En résumé

On a aimé

  • La formule combo écouteurs/bracelets
  • La présence de l’Aptx
  • La qualité et la légèreté des écouteurs
  • Compatibilité avec les service Google Fit et Apple Health

On a moins aimé

  • L’écran du bracelet
  • La taille encombrante du produit
  • Le risque de perte des écouteurs
  • L’autonomie de la batterie pourrait être améliorée
  • La traduction francaise pas complète (sur l’écran

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.