Test de la tablette Fire HD 10 d’Amazon

Avec sa taille de géant, son prix bas et ses différentes possibilités, la tablette Fire HD 10 d’Amazon est un appareil qui peut facilement devenir incontournable. On l’a testé et voici notre verdict.

Vendue environ 200 $, la Fire HD 10 est la plus grande tablette du géant Amazon, à côtés des modèles de huit et sept pouces.

La neuvième génération, sortie en 2019, dispose d’un écran full HD 1080p de 10,1 pouces ou 25,6 cm ainsi qu’un espace de stockage au choix de 32 ou 64 Go (240 $). Il est également possible de monter jusqu’à 512 Go avec une carte microSD.

Lorsqu’on ouvre la boîte (rouge), la première fois, on y découvrira la tablette Fire HD 10 (noir ou blanche comme celle qu’on testée), un câble d’alimentation USB 2.0 de Type C, un chargeur et le guide de démarrage.

La tablette pèse environ 504 grammes pour des dimensions de 262 mm x 159 mm x 9,8 mm. Les boutons et autres ports se retrouvent seulement sur le panneau supérieur. Il y a le bouton de marche, le port USB-C, le trou du microphone, la prise audio stéréo 3,5 mm et les boutons pour le volume.

Comparativement à la précédente génération, le processeur huit coeurs Mediatek MT8183 de 2,0 GHz et la mémoire vive de 2 Go permettent d’avoir une utilisation 30 % plus rapide. Côté autonomie (6300 mAh), l’entreprise l’estime à jusqu’à 12 heures.

Le modèle Fire HD 10 embarque un écran IPS, forcément tactile. Ce n’est pas le meilleur sur le marché, mais pour un utilisation comme celle de la moyenne de la population, c’est tout à fait adéquat.

Côté photo, un aspect qui n’est pas forcement la première force des tablettes Fire HD, on parle de caméras avant et arrière de 2 MP avec enregistrement vidéo HD de 720p. Bref, c’est à utiliser à l’extérieur de jour pour avoir les meilleurs résultats.

Essentiellement, la force de cet appareil, c’est sa taille qui permet de l’utiliser pour diffuser des films, voir des vidéos et même pour jouer à des jeux. À noter qu’il n’est pas compatabible avec les réseaux Wi-Fi ad hoc (ou P2P) et WiFi 6 (802.11 ax).

Une des très bonnes raisons d’en posséder un, en plus du prix franchement pas cher comparativement aux cadors du secteur, c’est qu’il permet aux fans de BD de s’essayer au numérique.

C’est aussi un plaisir de lire les éditions PDF des journaux, par exemple les quotidiens gratuits comme 24 Heures ou Métro au Québec, mais aussi Cnews ou 20 minutes en France. Forcément, il est aussi possible de s’abonner via l’application PressReader aux New York Times et Washington Post

Il y a de très grandes chances que ceux qui fonctionnent déjà dans l’environnement Amazon soient les plus heureux avec cette tablette, que ce soit pour l’assistant vocal Alexa ou les services comme Prime Vidéo, Amazon Musique, Amazon Chime ou même Amazon Photos.

La partie application n’est pas comparable, en termes d’offres, à ce que peut offrir le Play Store de Google, par exemple, même s’il d’agit pourtant d’un appareil roulant sous Android.

Dans ce cas, comme avec les tablettes Fire HD 7 et Fire HD 8, Amazon a ajouté une surcouche Fire OS d’Amazon, basée sur Android 9. On peine aussi à s’habituer au fureteur Silk.

Reste qu’il est quand même possible de contourner le tout en installant directement une version APK.

En résumé

On aimé

  • Inconstestablement, le prix
  • La taille pour lire des journaux, des BD ou pour voir des vidéos et des films
  • L’ajout du USB-C
  • L’autonomie de la batterie
  • La possibilité d’augmenter l’espace de stockage

On a moins aimé

  • Le module photo
  • L’offre du Appstore

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.