FIFBM: License to operate,le chemin de la rédemption

Los Angeles était la capitale du meurtre,dans les années 90. Des jeunes adolescents, pris sous le joug d’une éducation fauchée et d’une enfance brisée, ont été constamment interpelés afin de «prendre contrôle de leur vie. License to operate donne aux cinéphiles l’occasion d’en savoir plus sur une opération de rédemption exemplaire.

License-To-OperateLicense to operate (LTO) est une unité formée d’anciens membres de gangs de rue qui travaillent en collaboration étroite avec les forces de l’ordre pour cesser les crimes des gangs de rue, rétablir la paix dans les quartiers chauds de Los Angeles et offrir une solution de rechange à des jeunes qui risquent d’y perdre leur vie.

On comprend rapidement qu’aucun parent de ces jeunes adolescents ancrés dans le crime de haute voltige, ne leur ont accordé de temps ni prodiguer de besoins primaires. Les parents et membres de leur famille immédiate sont alcooliques, drogués, criminels ou eux-mêmes chefs de gangs de rue.

En fait, ces jeunes adolescents ont déjà, durant leur courte vie, vécu plusieurs traumatismes sévères. Jazmine et Charissa, avec qui on fait connaissance dans le documentaire ont presqu’été vendues par leur mère pour de la drogue.

Ces jeunes, endurcis par la présence constante de crimes de toute sorte, deviendront hautement anxieux, frustrés et enragés. On comparera même leur comportement à celui de personnes atteintes de troubles de stress post-traumatique (TSPT).

Malgré tout, ces jeunes adolescents sont aussi animés d’une rage de vivre, de rêves et d’objectifs sains; malheureusement, la frustration d’être emprisonné dans ce cercle vicieux de la pauvreté et l’infatuation d’une vie remplie de richesses matérielles, les conduisent systématiquement à une mort certaine et prématurée de par les moyens qu’ils choisissent pour atteindre leurs

Des mentors hors du commun

LICENSE TO OPERATE-2Les membres de LTO partagent les souvenirs de leurs amis emprisonnés à perpétuité, blessés de façon permanente lors de conflits armés ou tout simplement décédés.

Ceux qui restent sont déterminés à sauver ces jeunes dont l’avenir s’annonce macabre et sans issue.

Ayant eu à d’abord reconnaître leur tort et faire le deuil de plusieurs pertes, les membres de LTO s’allient aux forces policières de Los Angeles pour cesser ce cycle de vengeance et cette guerre de sang.

Les forces policières de Los Angeles avoueront que LTO rend les interventions policières efficaces et pertinentes, car avant son arrivée, toute intervention du service de police de Los Angeles dans des cas de gang de rue ne faisait qu’augmenter la violence et aggraver les tensions avec ces jeunes criminels. L’expérience de terrain des membres de LTO mêlée à la relation de confiance qu’ils bâtissent avec ces jeunes est prometteuse de changement.

License to operate est un documentaire touchant démontrant le potentiel de l’intégration de méthodes innovatrices probablement plus dissuasives que celles d’un service correctionnel.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE