L’homme aux bras de mer, chez Futuropolis

Publié dans la collection Futuropolis, la BD L’homme aux bras de mer – Itinéraire d’un pirate somalien raconte la vrai vie d’Un Somalien devenu pirate et dont le destin va croiser celui de Maryvonne qui n’a rien que son humanité à proposer.

L’ouvrage de Thomas Azuélos et Simon Rochepeau s’intéresse au sort d’un prisonier étranger sur le sol francais qui doit faire face à des accusation de terrorisne.

« Le 4 avril 2009, cinq pirates, depuis une embarcation rapide et munis de fusils Kalachnikov, prennent d’assaut un voilier francais au large de la Somalie ».

Le personnage central, Mohamed fait partie des ravisseurs. À l’issue de ce triste évènement, un skipper francais perdra la vie, tout comme deux pirates.

Mohamed, originaire du Puntland, au nord-est de la Somalie, est incarcéré à Ploemeur, en Bretagne. Il se réfugie dans un silence qui lui permet sans doute de garder l’espoir de reparler à sa mère Seynab.

C’est l’arrivée tonitruante de cette Francaise venu lui enseigner le Francais qui va lui permettre de garder le contact sur terre, de reprendre confiance en la vie et même lui permettre de pouvoir être le seul parmi les accusés à comparaître libre.

Entre temps, il passera comme Maryvonne par toutes les émotions et grâce à l’aide d’Emmaeus et d’un organisme d’aide aux migrants, la Cimade qu’ils vont tenir le coup.

Si l’histoire de Mohamed est triste, elle permet de renseigner sur les pirates modernes et brossent un portrait assez réaliste de l’état de la justice en occident, particulièrement en France. Cette BD documentaire tend aussi à démontrer à quel point les individualités et les gens peuvent faire une différence dans une monde en pleine mutation qui renvoie les pêcheurs d’hier à la terre ferme et donne au gros navire du nord les moyens de s’approprier de tout.

« Simon Rochepeau a rencontré Mohamed, le jeune pêcheur, au parloir de la prison de Rennes. Il rapporte comment et pourquoi il a basculé dans la piraterie. »

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.