Zakir Hussain, Prix Antonio-Carlos-Jobim 2018

C’est l’artiste indien Zakir Hussain qui remporte cette année le Prix Antonio-Carlos-Jobim et succède ainsi à Buika qui avait été couronnée en 2017.

Quinzième récipiendaire du Prix Antonio-Carlos-Jobim, Zakir Hussain recevra son prix le 4 juillet,  à la Maison symphonique de Montréal, lors de son spectacle au Festival de jazz de Montréal, dans la série Le Festival à la Maison symphonique.

“Zakir Hussain est aujourd’hui reconnu parmi les plus grands musiciens de notre temps, à la fois pour ses talents de percussionnistes et pour son influence dans le monde de la musique”, a fait savoir le festival, au moment de l’annonce du prix.

Né en 1951, Zakir Hussain est le fils d’un autre artiste, le joueur de tablâ Alla Rakha. Célèbre percussionniste indien, il a “conquis le statut de trésor national et d’ambassadeur culturel de son pays, l’Inde, grâce à ses prestations toujours brillantes et électrisantes”, souligne le Festival.

Il remporte ce prix précieux, créé à l’occasion du 25e anniversaire du Festival en 2004 pour récompenser les artistea qui se sont particulièrement démarqués dans le domaine de la musique du monde, un genre musical dont les métissages culturels ont indéniablement influencé l’histoire du jazz.

Outre ce prix, le Festival de jazz a annoncé d’autres distinctions:

  • Prix Miles-Davis 2018 : Béla Fleck and the Flecktones
  • Prix B.B.-King 2018 : George Thorogood
  • Prix Ella-Fitzgerald 2018 : Ben Harper
  • Prix Oscar-Peterson 2018 : Renee Rosnes
  • Prix Montréal Jazz Festival Spirit 2018 : Ry Cooder

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.