Maison intelligente: les Québécois exaltés par les possibilités

Près de 55 % des Québécois adultes se disent emballés par l’effervescenceautour du potentiel des objets connectés pour la maison, selon une enquête du Centrefacilitant la recherche et l’innovation dans les organisations (CEFRIO).

La gamme de produits Trådfri pour maison intelligente du géant suédois Ikéa

Pourtant, à pleine 24 % des répondants ont adopté cette tendance dans leur foyer. Les possibilités ne cessent d’ailleurs de croître: surveillance et contrôle, divertissement, gestion énergétique ou encore santé.

Reste que 94 % des adultes québécois qui ont des objets connectés pour la maison sont satisfaits de leurs appareils.

Pour 52 % des Québécois, l’amélioration du confort et de la qualité de vie est ce qui pousse à se tourner vers les objets connectés. Près de 45 % le font en raison de leur intérêt à essayer de nouveaux produits technologiques tandis qu’environ 43 % cherchent à améliorer leur expérience de divertissement.

«Il est intéressant de noter que, parmi les utilisateurs actuels d’objets connectés à la maison, 24 % d’entre eux ont l’intention de s’en procurer au moins un autre dans la prochaine année. Comme quoi, essayer la domotique, c’est l’adopter», a mentionné dans un communiqué Claire Bourget, directrice principale, recherche marketing, au CEFRIO.

geralt / Pixabay

Dans les appareils populaires, il y a le système de caméra connecté, l’assistant vocal à domicile, l’avertisseur de fumée intelligent  et les électroménagers connectés.

«Dans les intentions d’achats formulées par ces futurs utilisateurs, on remarque que les assistants vocaux à domicile, tels Google Home et Amazon Echo, ou encore les systèmes de caméra connectés sont parmi les objets les plus prisés», a mentionné Claire Bourget.

Pour lire les résultats détaillés de l’enquête et infographies : http://cefr.io/v9n2

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.