Banc d’essai: test de la sonnette Nest Hello Doorbell

Avec l’émergence des maisons connectées, une des possibilités après l’installation de prises, d’interrupteurs et de lumières, c’est de doter sa maison d’une sonnette intelligente, comme celle de la filiale Nest du géant Google. On l’a testé et adopté sans hésitation.

Imaginez que vous êtes au travail et qu’un coursier sonne chez vous. Vous n’y êtes pas, mais votre téléphone vous notifie de la présence d’un individu à la porte.

Grâce au micro, il est alors possible de communiquer avec ce dernier et de lui suggérer un endroit où déposer votre précieux colis ou dans notre cas, grâce au pêne dormant WiFi de Schlage, de lui ouvrir la porte à distance, de lui suggérer de déposer votre précieux colis dans l’entrée puis de ne pas oublier de le remercier avant de fermer la porte.

Voici une des illustrations des possibilités qu’offre la sonnette Nest Hello (Doorbell) de Google, mais il y en a des tonnes.

Autre exemple: votre sonnerie n’est pas très forte et vous songez à vous équiper en plus d’un écran intelligent Nest Hub Max, ce qui vous permettra si vous êtes chez vous, de voir aussi qui est la personne qui vous dérange si tôt le matin, et donc, de ne pas vous donner la peine d’aller voir puisque vous n’êtes pas un fan de religion…

Ces deux exemples anodins définissent la nouvelle réalité de la domotique. L’installation de ce produit est assez simple et ne nécessite pas forcément un spécialiste quoique cette option est toujours préférable. En l’occurrence parce qu’il faut connecter des fils électriques et jouer dans le carillon.

L’un des satisfecits du Nest Hello, c’est qu’il vienne avec un coin qui permet d’avoir un angle pour la caméra, ce qui est très utile si votre ancienne sonnette était dans un coin, notamment.

Une fois que c’est fait, faut passer aux applications, en l’occurrence Nest et/ou Google Home.

Il faut reconnaître que le design de cette sonnette est soigné, tout comme les images que l’on peut voir, qui sont de qualité HD. En plus, grâce à la diffusion 24 / 24, elle devient aussi un produit pour surveiller les allées et venues devant votre porte.

La sonnette mesure en largeur 1,7″ (4,3 cm) avec une épaisseur de 1″ (2,6 cm) et une longueur de 4,6″ (11,7 cm). Elle est aussi dotée d’un détecteur de mouvement avec vision nocturne, et, forcément, un micro.

L’expérience d’utilisation est très agréable surtout si on la combine avec un Nest Hub Max, qui est muni d’une camera. Dans ce cas, en plus du carillon principal, on en ajoute un autre.

Concrètement, si quelqu’un sonne à la porte, le carillon sonne dans la maison ET sur le Nest Hub Max, en plus de la notification qui s’affiche sur le téléphone.

Il est aussi possible d’ajouter des sonneries thématiques, par exemple à Noel, ou de désactiver le carillon (Si bébé fait dodo ou …papa!)

La sonnette est aussi dotée d’un programme de reconnaissance des visages ainsi que la possibilité de s’abonner à Nest Aware pour consulter les différentes vidéos enregistrées.

On a aimé

  • La qualité des images et de la voix
  • La détection de mouvement, de son
  • L’expérience utilisateur
  • L’option de la reconnaissance faciale
  • La complémentarité avec d’autres produits Nest, comme le Hub Max

On a moins aimé

  • Le recours à deux applications (Nest et Home)
  • L’absence de carte SD
  • L’absence de battérie intégré

À partir de la mi-mai 2020, le service par abonnement Nest Aware de @googlecanada est offert au Canada, à 8 $ par mois, incluant notamment un historique vidéo de 30 jours.

Google

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.