Le Gala Dynastie : un événement important et nécessaire

La quatrième édition du Gala Dynastie, événement qui célèbre l’excellence noire à Montréal et qui clôt le Mois de l’histoire des Noir.es dans la province, se tenait pour la première fois au Théâtre Maisonneuve, à la Place des Arts. Ce gala est important et nécessaire pour mettre de l’avant les talents québécois issus de la diversité, ont confié plusieurs artistes et artisans, rencontrés peu avant.

Pour le chanteur Corneille, qui a interprété ses plus grands succès en spectacle d’ouverture du gala, dire que la scène artistique et médiatique québécoise manque cruellement de diversité n’est plus un tabou.

« Je fais partie d’un petit groupe d’artistes du Québec qui a eu la chance de se forger une place sur la scène artistique et dans le monde médiatique. Chaque année, chaque mois qui passe, on constate et on dénonce le manque de diversité », a expliqué l’artiste canado-rwandais.

« Je pense qu’au Québec, c’est particulier parce qu’on a un point de comparaison qui est le Canada anglophone qui est beaucoup plus avancé [que nous]. On a beaucoup moins d’excuses », a-t-il poursuivi.

Meeker Guerrier, journaliste et chroniqueur à Radio-Canada. Il a fait partie du jury.

Les événements comme le Gala Dynastie constituent un très bon début pour faire évoluer les choses, croit Corneille. « Se plaindre, dénoncer, c’est bien, ça peut faire bouger des choses, a-t-il dit. Mais soutenir et participer à ce genre d’initiatives permet de faire avancer la cause de la diversité. »

Pour Meeker Guerrier, journaliste et chroniqueur à Radio-Canada qui faisait partie du jury cette année, le Gala Dynastie est une occasion de célébrer la diversité dans les arts, les médias, le sport. « C’est aussi une occasion pour se voir, se reconnaître entre nous, a-t-il souligné. Ensemble, on est une voix forte. On a un poids social. »

Sarahmée

Le son de cloche est le même du côté de la chanteuse et rappeuse Sarahmée. « Il en faut des galas comme ça. La communauté noire est présente au Québec et elle est très active. Il faut la mettre en lumière et c’est un beau moment pour célébrer », a soutenu celle qui se retrouvait en nomination dans la catégorie artiste francophone de l’année.

Un gala nécessaire pour ceux qui veulent faire leur place

La comédienne Schelby Jean-Baptiste qu’on a pu voir dans la série Unité 9 pense de son côté qu’un gala comme celui-là est autant nécessaire pour les générations à venir que pour ceux qui ont ouvert la voie aux jeunes noirs qui veulent faire leur place au Québec. 

Djely Tapa remporté le prix de l’artiste du monde de l’année.

« Un être humain sans confiance en soi ne va pas très loin. Et ce gala est important pour la confiance que ça peut apporter à toutes les personnes noires [au Québec] », pense celle qui était en nomination dans la catégorie acteur/actrice de l’année.

Pour Djely Tapa, chanteuse d’origine malienne qui a remporté le prix de l’artiste du monde de l’année, le Gala Dynastie permet aux artistes d’avoir une visibilité.

« Ça nous permet de nous affirmer, de montrer que nous existons et de nous retrouver. De montrer notre unité et la présence que nous avons ici à Montréal et au Canada en général », a-elle fait savoir.

Notre galerie photos

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.