Gala Dynastie: Naya Ali, Djely Tapa et Pierre Kwenders primés

Les artistes montréalais Naya Ali, Djely Tapa, Pierre Kwenders font partie des lauréats 2020 du Gala Dynastie, qui célèbre l’excellence black.

Pour la quatrième édition qui se tenait pour la première fois à la Place des Arts, l’organisation a confié avec raison l’animation à l’humoriste Preach qui a assuré avec brio.

Deux prix hommages ont été décernés au cours de la soirée, soit Grand Prix Dynastie, remis au producteur Rickey D. (Daley) ainsi que le prix Impact Dynastie, décerné à la bande des Bad Boys du Rire.

Avec son album Barokan, la Malienne d’origine Djely Tapa a su convaincre le jury de la choisir dans la catégorie musique du monde de l’année tandis que c’est Pierre Kwenders qui est l’artiste s’étant illustré à l’international.

Mentionnons le prix reçu par la Montréalaise Naya Ali qui est devenue l’artiste anglophone de l’année alors que le joueur des Raptos de Toronto, Chris Boucher, a décroché le titre de personnalité sportive de l’année.

Rappelons que ce dernier fait partie de l’équipe qui est devenue l’an dernier la première équipe canadienne championne de la NBA grâce à une victoire face aux Warriors de Golden.

Sarahmée

Côté média, soulignons les prix de Nicolas Ouellet (personnalité Radio francophone de l’année), Mélissa François (personnalité télé francophone de l’année) et Maya Johnson (personnalité Télé anglophone de l’année), qui est venue chercher son prix en laissant pour la première fois à la maison son bébé de trois mois.

Au cours de la soirée qui se tenait au Théâtre Maisonneuve, le public a eu droit à un pot-pourri de Corneille ainsi qu’aux prestations de Sarahmée, Nomadic Massive, Naya Ali et Paul Beaubrun. L’animation a été confiée pour une seconde année d’affilée à l’humoriste Preach qui a été très bon, dans le ton et dans les petites attaques.

Plusieurs dignitaires étaient également présents. Citons la mairesse de Montréal, Valérie Plante, le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, mais aussi les ministres Lionel Carmant, Nadine Girault  et Nathalie Roy du gouvernement Legault.

Cette dernière a d’ailleurs profité de la clôture du Mois de l’Histoire des Noirs pour annoncer qu’Olivier Lejeune était désigné personnage historique.

Cette désignation a été proposée par l’auteur Aly Ndiaye, aka Webster, à qui l’on doit, avec l’illustratrice Walmo, le livre Le grain de sable: Olivier Le Jeune, premier esclave au Canada, qui retrace l’histoire de cet homme originaire de Madagascar, arrivé à Québec en 1629 à l’âge de 10 ans. 

Pour son ouvrage, Webster a d’ailleurs gagné un prix lors du Pré-Gala qui se tenait le 18 février, également à la Place des Arts.

La liste de tous les prix:

Garihanna Jean-Louis
  • Personnalité Sportive de l’année: Chris Boucher
  • Artiste s’étant illustré à l’international: Pierre Kwenders
  • Personnalité Radio francophone de l’année: Nicolas Ouellet
  • Personnalité Radio anglophone de l’année: Nikki Balch
  • Personnalité Télé francophone de l’année: Mélissa François
  • Personnalité Télé anglophone de l’année: Maya Johnson
  • Actrice de l’année: Mélissa Bédard
  • Comédienne de l’année: Mireille Métellus
  • Artiste francophone de l’année: Lost
  • Anglophone artist of the year: Naya Ali
  • Réalisateur de l’année: Jorge Camarotti – Kinship
  • Humoriste de l’année: Aba & Preach
  • Artiste Musique du monde de l’année: Djely Tapa
  • Choix du public: Garihanna Jean-Louis
  • Prix Impact Dynastie: Bad Boys du Rire
  • Grand Prix Dynastie: Rickey Daley

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.