Test du casque PXC 550-II de Sennheiser

Près de deux ans après la sortie d’une première mouture, l’entreprise allemande Sennheiser a lancé son casque PXC 550-II, une version améliorée de ce produit polyvalent qui vise les grands voyageurs et se résume en trois mots: légèreté, confort et qualité du son.

Prenant maintenant en charge les codecs aptX LL de haute qualité (en plus de AAC et aptX), le casque PXC 550-II est doté du Bluetooth 5.0 ainsi que de la suppression adaptative du bruit qu’on a gardé. Rappelons que la suppression adaptative du bruit ou ANC («Adaptive Noise Cancellation ») s’adapte automatiquement aux changements incessants de l’environnement pour supprimer les bruits de fond indésirables.

Comparativement à l’autre modèle, il a aussi un nouveau bouton pour l’assistance vocal, permettant un accès direct aux assistants comme Siri d’Apple, Alexa d’Amazon ou Google Assistant.

Pour une utilisation efficiente, on a intégré trois microphones qui offrent une clarté de parole d’abord pour les appels, mais aussi pour les commandes vocales.

Vendu également dans un aussi sobre, mais élégant étui noir, ce casque circum-auriculaire conserve donc sa qualité sonore, mais aussi sa légèreté (227 grammes), sa construction de qualité tout en bonifiant le tout de la charge rapide et de l’assistance vocale.

À l’intérieur de la boîte, l’utilisateur découvrira son précieux casque PXC 550-II, un étui de transport, un câble de chargement USB (Micro USB/USB A) ainsi qu’un autre câble audio, mais aussi un adaptateur pour l’avion et le guide d’utilisation et consignes de sécurité, qu’on recommande toujours à Touki Montréal de lire, au moins une fois dans sa vie.

Chaque écouteur dispose d’un haut-parleur de 32 mm avec une plage de fréquence de 17 Hz à 23 kHz (-10 dB). L’impédance est de 490 ohms en utilisation active et de 46 ohms en utilisation passive.

On apprécie encore le contrôle tactile qui permet de régler le volume, de lire, mettre sur pause, sauter une piste ou carrêtement de l’arrêter. On peut aussi prendre un appel en touchant l’écouteur.

Les ingénieurs l’ont aussi doté de la fonction de pause intelligente qui une fois que les écouteurs sont pivoter permettent de les désactiver. Cette fonction dite Smart Pause se retrouve aussi dans le casque Momentum 3. Soulignons aussi la présence de capteurs pour détecter lorsqu’on porte le casque ou que l’on l’ôte.

Question autonomie, Sennheiser mise sur une durée de vie d’environ 20 h en Bluetooth et avec le fil jusqu’à 20 heures, soit “une seule charge pour un aller-retour entre Londres et Hong Kong”.

Il y a des choses qui restent similaires comme l’utilisation de l’appli (Sennheiser Smart Control), pour personnaliser et adapter l’expérience sonore.

À noter que si l’on compare le look des deux produits, on se rendra compte que le plus récent modèle est complètement noir tandis que l’autre avait des teintes métalliques (style un peu inox).

Impossible de ne pas s’interroger sur le choix du port USB quand le standard est en train d’évoluer vers le USB C, mais sans doute que pour ceux qui vont un casque premium se tourneront vers le Momentum 3.

En résumé:

On aime:

  • Le son très clair et équilibré
  • Le confort et le design
  • Le clavier tactile
  • L’assistance vocale
  • La polyvalence du produit

On aime moins

  • Autonomie
  • L’absence d’USB C
  • Le prix

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.