Vues d’Afrique: une édition 2020 bien spéciale

Faute de pandémie de la COVID-19, la direction du Festival international Vues d’Afrique a dû innover pour présenter son édition 2020. En partenariat avec TV5, la 36e mouture qui se déroule du 17 au 26 avril 2020 est disponible entièrement en ligne sur la plateforme www.tv5unis.ca.

Au total, près d’une quarantaine de films seront proposés aux cinéphiles pendant neuf jours, à raison d’une disponibilité de 48 heures pour chaque oeuvre.

Cette année, les films sont issus de près d’une trentaine de pays, dont forcement le Canada, tous représentés dans la catégorie Regards d’ici. Cette section incontournable présente des créations de cinéastes d’ici qui s’intéresse à ce qui se passe souvent ailleurs, notamment dans les et caribéens.

À ce propos citons la sélection du documentaire Qu’ils partent tous de Sara Nacer (Canada – France – Algérie) qui traite de l’Algérie et du mouvement “Hirak”.

Comme tout festival, il y a la catégorie fiction long et court métrage, documentaire, mais aussi les films d’animation comme Fidélité à tout prix du Togolais Boris Kpadenou.

Dans les grosses productions de cette année, soulignons le film Notre-Dame du Nil, inspiré du roman de Scholastique Mukasonga (Gallimard), Prix Renaudot et Prix Ahmadou Kourouma en 2012. Ce long métrage a été réalisé par le cinéaste Atiq Rahimi.

Saluons aussi la sélection du premier long métrage de la réalisatrice tunisienne Manel Labidi, Un divan à Tunis, qui sera présenté en ligne dès les premiers jours du festival les 17 et 18 avril.

Mettant en vedette Golshifteh Farahani dans le rôle principal aux côtés de Majd Nastoura, Aïcha Ben Miled, Feriel Chammari, Hichem Yacoubi, Najoua Zouhair, Jamel Sassi, Ramla Ayari, Moncef Ajengui, Zied Mekki et Oussama Kochkar, le film a connu un grand succès en Hexagone avec plus de 300 000 spectateurs en salle.

Après avoir exercé en France, Selma, 35 ans, ouvre son cabinet de psychanalyse dans une banlieue populaire de Tunis. Au lendemain de la Révolution, la demande s’avère importante dans ce pays « schizophrène ». Mais entre ceux qui prennent Freud et sa barbe pour un frère musulman et ceux qui confondent séances tarifées avec “prestations tarifées”, les débuts du cabinet sont mouvementés… Alors que Selma commence enfin à trouver ses marques, elle découvre qu’il lui manque une autorisation indispensable pour continuer d’exercer…

Pour cette 36e édition, l’organisation a porté son choix sur Frantz Voltaire et Racky Diack comme parrain et marraine.

«Mes racines sont sénégalaise et mon pays d’adoption est le Québec… partageant les valeurs de Vues d’Afrique et c’est, forte de la culture de “Terranga” l’hospitalité à la sénégalaise, que je vous invite à entrer dans l’expérience Vues d’Afrique», a confié cette dernière, dans un communiqué.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.