Violence conjugale: “Sortir de l’ombre” de Gentille M. Assih

Avec son documentaire de 1 h 19, Sortir de l’ombre, la cinéaste Gentille M. Assih braque les projecteurs sur la question de la violence conjugale dans un contexte d’immigration.

Pour son troisième documentaire produit cette fois par l’Office national du film du Canada (ONF), la réalisatrice d’origine togolaise Gentille M. Assih s’intéresse au sort de ces femmes d’origine africaine qui sont arrivées au Canada avec leur conjoint pour une nouvelle vie et qui ont finalement déchanté. L’espoir d’un vent de fraîcheur s’est transformé pour elle en pire cauchemar.

C’est le cas de Christiane Zanou, une des protagonistes du film qui a failli y laisser sa peau. “Je n’ai même pas réalisé que j’étais en danger. c’est ca le pire”, confie cette femme forte et courageuse.

Dans le documentaire, on la voit aussi en séance de physiothérapie ou lors d’un rendez-vous de suivi avec une médecin.

Elle raconte avec émotion son histoire et on la suit même jusqu’à l’église de Tokoin, à Lomé où elle est allée voir sa famille et surtout rendre hommage à sa défunte mère.

Il y a aussi les témoignages et les paroles réconfortantes d’Aïssata Cisse et de Chouchou Assih qui permettent de rendre compte de l’ampleur du problème. “Tu n’as pas à subir ça, pour rien au monde”, martèle avec conviction Aïssata dans le film de 79 min 46 s.

Gentille M.Assih

“J’ai passé beaucoup de temps avec Christiane et Aïssata pour saisir leur motivation à faire ce film”, explique la cinéaste dans le document de presse.

“J’ai compris qu’elles ne veulent plus qu’on parle à leur place, précise-t-elle. Elles n’ont pas un discours de complainte. Elles ont assez de discernement pour ne pas tomber dans des lamentations de femmes frustrées.”

Le phénomène pourrait être encore pire que ce qu’indiquent les données. Selon une étude datant de 2005, près du tiers des dossiers de violence conjugale traités à la cour municipale de Montréal concernaient des familles issues de communautés ethnoculturelles.

Le film a été lancé en marge de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le 25 novembre.

Pour en savoir plus:

Sortir de l’Ombre | Gentille M. Assih | 2020 | 1 h 19 min | Produit à l’ONF par Nathalie Cloutier

Le lien du film Sortir de l’Ombre sur le site de l’ONF

La bande annonce:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.