Tòòdana de Zekuhl: invitation à l’éveil des consciences

Atna Njock aka Zekuhl

Avec sa dernière proposition Tòòdana, l’artiste Zekuhl propose un album rempli de sonorités décrites comme du World Jazz, mais les connaisseurs de musiques classiques africaines des années 60-70 seront interpellés par les morceaux riches de cet artiste multi-instrumentiste.

Les trompettes du titre Maa hoya me bee rendront plus d’un nostalgique, rappelant l’âge d’or de la rumba congolaise à la Franco.

Même si l’interprète originaire du Cameroun chante en français ou en bassa, sa langue maternelle, la musicalité qui transcende tout au long de l’opus résonne aux sons typiques des pays de l’Afrique Centrale. Un peu comme si cet opus est un billet direct et peu cher payé pour faire voyager l’esprit sans prendre l’avion.

Sur la piste Temps qui va, les similitudes avec les notes de kora sont déroutantes et elles téléportent en Afrique de l’Ouest, proches de certaines rythmiques du Mali. Ce qui prouve l’éclectisme de l’artiste qui pousse l’expérimentation instrumentale à son maximum, voguant à travers différentes cultures musicales.

Alliant la magie de l’acoustique et celles des prouesses technologiques, Zekuhl de son nom Atna Njock délivre un son pur qui donne vraiment l’impression d’assister à un concert live de qualité.

Autour du tambour Nkuu, on pourrait presque ressentir la texture de la peau tendue de chaque mbè, djembé ou congas percuté dans le morceau Likap et Jam lini. Sans compter le souffle et le style de ces saxophones qui s’apparente à celui du défunt Manu Dibango.

Tòòdana est le reflet d’un projet musical porté par un maître d’orchestration qui a su mêler tradition et World Music comme on aime la dénommée. C’est un genre musical qui transcende les frontières de la Terre-Mère, pour faire voyager à travers le monde via des plateformes virtuelles.

Rendre accessibles ces trésors sonores est un beau cadeau offert par Zekuhl. Il s’agit d’une belle idée pour mettre un peu de lumière dans ces temps de pandémie. Les mélomanes l’apprécieront certainement.

Tòòdana est un bel album à écouter en relaxation ou en musique d’ambiance, en début de soirée, à table, en famille, en bonne compagnie avec une belle bouteille de vin ou un bon plat. En quelques mots, cet opus est un véritable plaisir pour les oreilles et pour le cœur. Avec des messages d’espoir et de vie portés par la voix douce de Zekuhl encouragé par ses chœurs et ses instrumentistes.

L’album Tòòdana est disponible chez ArchambaultRenaud-BrayBandcamp.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.