Vues d’Afrique: trois films à (re)voir

Jusqu’au 18 avril, les amateurs du septième art de Montréal peuvent voir des oeuvres sélectionnées pour la 37e édition du festival Vues d’Afrique. Voici trois films déjà vu par Touki Montréal, mais qui vaudrait la peine de (re)voir.

SORTIR DE L’OMBRE DE GENTILLE M. ASSIH

Synopsis: Par la force de la parole de femmes reprenant le pouvoir sur leur vie après avoir subi de la violence conjugale, « Sortir de l’ombre » braque la lumière sur les récits de vie émancipateurs de Québécoises inspirantes originaires d’Afrique de l’Ouest. Loin des préjugés, le film brise les tabous en donnant accès à un univers intime méconnu, et témoigne du formidable sentiment de puissance que provoquent la fin de l’isolement et l’acceptation de soi.

La critique

La bande annonce:

EN ROUTE POUR LE MILLIARD de DIEUDO HAMADI

Synopsis: Depuis vingt ans, les victimes de la Guerre des Six Jours, à Kisangani en République Démocratique du Congo, luttent pour obtenir une reconnaissance du conflit, la condamnation des belligérants et des compensations financières. Révoltés par l’indifférence des gouvernants, ils décident d’entreprendre un périlleux voyage sur le fleuve Congo pour se rendre à Kinshasa, la capitale du pays, et faire entendre leurs voix.

La critique

La bande annonce:

LA MAISON BLEUE de HAMEDINE KANE

Synopsis: À travers le portrait intimiste d’Alpha, ami d’enfance du réalisateur, « La Maison Bleue » met en lumière les problématiques de ces oubliettes que sont les camps de migrants européens. Territoires d’exceptions où surgissent des tentatives de résistance comme celles mises en place par Alpha dans son projet d’habitat atelier, lieu où se construit une poétique de la relation qui défie la désolation des corps et la violence du politique. Ce film s’inscrit dans une démarche artistique et de sublimation d’un homme, un artiste, un ami, un exilé installé au cœur de « La Jungle », un camp pour réfugiés à Calais.

La critique

La bande annonce:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.