“Blanc autour” de Wilfrid Lupano et Stéphane Fert

Publié chez Dargaud, l’excellente bande dessinée “Blanc autour” de Wilfrid Lupano et Stéphane Fert raconte l’effroyable histoire de jeunes filles pensionnaires qui tentent d’aller l’école pour apprendre, mais qui doivent subir les foudres d’une Amériques encore engluée dans l’esclavage.

Dans ce roman graphique de 144 pages, dont l’action se tient à Canterbury, au Connecticut, les lecteurs vont découvrir la stupéfiante histoire de l’institutrice Prudence Crandall qui a eu le malheur de vouloir…acceuillir dans sa classe des jeunes filles noires.

L’histoire se déroule en 1932 après la rebellion sanglante de l’esclave Nat Turner, dont le récit va térroriser une partie de la population blanche.

Tout roule pour cette institutrice du coin jusqu’au jour ou celle qui s’occupe d’une école pour filles décide d’acceuillir d’abord une jeune noire, Sarah.

La nouvelle se repand vite et très vite elle doit subir les foudres des voisins et autres résidents du coin. D’abord anodine, la colère de la population blanche va vite prendre une autre ampleur quand Prudence Crandall décide que son école va devenir la première école pour jeunes filles noires des États-Unis. Rien ne sera facile et elle ira jusqu’à devant les tribunaux pour faire valoir le droit à l’instruction.

Éducation, injustice, citoyenneté, haine raciale ou même sexisme sont autants de thèmes abordés par le scénarisre Wilfrid Lupano et le dessinateur Stéphane Fert. Les traits de ce dernier, la couleur de l’ouvrage et les propos dans les différentes bulles font du tout un chef d’oeuvre. rien de moins.

En outre, elle permettra à pleins de lecteurs comme l’auteur de ses mots d’en savoir plus sur le combat de Prudence Crandall et surtout le legs qu’elle a laissé au pays de l’Oncle Sam avec ses jeunes camarades du combat. Ce qui est triste, c’est que certains de ses sujets restent, encore, d’actualité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.