Départ canon pour le “Cabaret Yam” à Montréal Complètement cirque

Yamoussa B. crédit:J-F Savaria

La troupe de Yamoussa Bangoura des Productions Kalabante a lancé avec panache sa série de spectacles “Cabaret Yam”, programmée à la Tohu dans le cadre du Festival Montréal complètement cirque.

Généreux sur scène, énergiques et volontaires, les six membres de la troupe ont épaté l’assistance du grand chapiteau de la Tohu composée de grands, mais aussi de petits. Pendant près de quarante minutes, ils ont chanté, dansé, fait des acrobaties et multiplié les sauts périlleux parfois hallucinants, et ce, avec le sourire toujours bien affiché.

Sarah Louis-Jean. Crédit: J-F Savaria

L’artiste multidisciplinaire, directeur artistique et fondateur de la compagnie, Yamoussa Bangoura, a souvent donné le tempo, parfois avec sa kora, sinon frappant avec beaucoup d’énergie sur des énormes tam-tams/djembés.

Le numéro de boleadoras de la Montréalaise Sarah Louis-Jean a été l’un de ceux qui a reçu le plus d’applaudissements. C’est aussi elle qui a lancé la soirée avec son weggsphere (voir photo).

Crédit: J-F Savaria

Signalons évidemment la grosse performance des quatre circassiens de la bande qui ont répété des gestes à ne pas faire dans son salon ou les numéros de jonglerie avec quilles de l’autre femme du cabaret, originaire de la Colombie-Britannique.

Le public a vraisemblablement aimé l’idée d’accompagner la troupe avec des musiciens live, jouant soit de la flute, des percussions africaines ou du saxophone. Dans l’ambiance feutrée et tamisée du grand chapiteau, on a ainsi navigué entre sonorités d’Afrique de l’Ouest et jazz, entre autres. Même la pluie qui tombait à flots à l’extérieur n’a pas pu déconcentrer la troupe.

Jusqu’au 17 juillet, les Montréalais ont l’occasion d’apprécier le talent scénique de la bande, au chapiteau de la Tohu.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.