Intérieurs du Delta

Le pouls :

À l’image d’un fleuve, Intérieurs du Delta n’est pas un documentaire brusque (sensationnaliste) et dangereux (manipulateur). Tout est dans la subtilité des personnages, du texte et surtout du silence souvent utilisé dans le film. Sans s’en rendre compte, on est transporté dans la vie d’une famille malienne comme une pirogue glissant naturellement sur l’eau.

Le réalisateur a très judicieusement laissé la place aux personnages. En bon piroguier, il nous amène habilement sur chaque berge, sorte d’étape de sa démonstration. Surtout, le spectateur ne se sent pas pris dans un filet comme un poisson.

L’histoire :

Le fleuve Niger a toujours permis aux Bozos (pêcheurs) de subvenir aux besoins de leur famille. Aujourd’hui, la crise, la mondialisation et les changements climatiques ont modifié cette région du Mali. Sekou et sa famille doivent s’adapter comme tout le monde à une société où l’argent est au centre et l’éducation, la seule clé de reussite. « Ne pas être instruit c’est être dans le noir » résume Sekou, personnage principal.

La famille de Sekou
La famille de Sekou
par les effets de la
mondialisation : la hausse du prix du
pétrole et des denrées de base, la
crise de la pêche et les changements
climatiques.

La scène à retenir:

Au tout debut du film, deux anciens discutent. Ils portent le même nom. Les deux Sekou se rappellent du passé et du bon vieux temps. Après avoir refait le monde, ils imaginent ensuite ATT, le président du mali qui viendrait au village. Chacun y va alors d’une réflexion sur ce qu’ils diront ou non au président.

Sekou et ami
Sekou et ami

Le réalisateur :

Sylvain Lespérance est un habitué des RIDM. Avec son dernier film Un fleuve humain, il a récolté plusieurs prix : Mention spéciale et grand prix Camera-Stylo à la 9e édition des RIDM en 2006, nominé au Jutra et au prix AQCC.

Si les questions économiques le touchent particulièrement, avec l’Afrique, il a découvert une nouvelle passion. Parole, travail et lieux caractérisent son oeuvre cinématographique.

La bande annonce :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.