FMA : O% cowboys, 100% soufis

Pour clôturer le 11e Festival du monde arabe, les organisateurs ont choisi le groupe pop émergent Debu, rebaptisé pour l’occasion «Les cowboys soufis».  Une appellation trompeuse, car les leaders du groupe n’ont d’américains que leurs longs cheveux blonds. Leurs influences musicales et spirituelles sont clairement orientales.

Ils sont originaires du Michigan, du Texas ou de la Nouvelle-Angleterre, mais c’est en Indonésie que les membres du groupe Debu ont décidé de vivre de leur musique. Selon les chanteurs musulmans, les américains ne voyaient pas toujours d’un bon œil ce groupe, différent des autres, inspiré par le soufisme, une branche de l’islam basée sur l’intériorisation, la contemplation et la sagesse plutôt que sur des rituels précis comme la prière.

Le public montréalais a quant à lui été séduit par ce groupe atypique aux influences diverses, qui mêle la pop et le flamenco aux musiques indiennes, en passant par des mélodies arabes ou indonésiennes.

[audio:http://toukimontreal.com/actualites/wp-content/uploads/2010/11/Extrait1_Cowboys_Soufis_FMA.mp3|titles=Extrait1_Cowboys_Soufis_FMA]

L’originalité du spectacle tenait aussi dans la diversité des langues utilisées pour les morceaux. Dans les cinq albums de Debu, on peut entendre neuf langues différentes : l’anglais, l’indonésien, le turc, l’espagnol, l’italien, le chinois, l’hindi, le perse et l’arabe.

[audio:http://toukimontreal.com/actualites/wp-content/uploads/2010/11/Extrait2_Cowboys_Soufis_FMA.mp3|titles=Extrait2_Cowboys_Soufis_FMA]

Quelques Photos de la soirée :

no images were found

Crédit photo : Eliane Achkar – Festival du Monde Arabe de Montréal

6 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    Pour info, le soufisme est extrement ritualisé, codifié, normalisé et hiérarchisé, avec nombre de prieres surerogatoires sans fin (dhikr allah), so, renseignez-vous svp. Internet, bibliotheques etc. Mare des articles sans recherches !

  2. Bonsoir,

    il ne s’agissait pas là de parler explicitement de cette religion mais bien de rendre compte du groupe et de son spectacle, de façon très brève.
    Par ailleurs, les mots utilisés pour qualifier le soufisme sont repris d’une entrevue qu’un des membres de Debu à lui-même donné. C’est donc SA vision du soufisme. Il y en a sûrement d’autres, mais il n’était peut-être pas pertinent de les exposer ici.

    Cordialement,
    Une journaliste renseignée

  3. il aurait ete bon de preciser  »selon tel musicien interrogé lors de son passage au QC, le soufisme est selon lui blablabla »

    Vous debutez dans le metier ou quoi ?

  4. Monsieur DR Info (directeur du ridicule?),

    J’irais même plus loin que vous. Il aurait fallu préciser l’heure de l’entrevue, la température ainsi que la boisson bue par le-dit interviewé. On ne sait jamais à quel point ces éléments influencent le jugement des uns et des autres. D’ailleurs, est-ce bientôt la pleine Lune? Ah, attendez, je me renseigne… c’est dimanche, le 21 novembre!

LAISSER UN COMMENTAIRE