FrancoFolies : le retour d’Habib Koité

Plus d’un an après le début de la tournée Acoustic Africa qui a mené Habib Koité (ainsi qu’Afel Bocoum et  Oliver Mtukudzi) dans plusieurs villes y compris Montréal (mars 2011), le guitariste malien était de passage dans la métropole, dans le cadre de la 23e édition des FrancoFolies de Montréal.

Après Angelique Kidjo l’an dernier, l’équipe de la programmation du Festival a choisi de confier à l’un des plus talentueux artistes africains de sa génération, l’animation de la grande fête multiculturelle.

Habib Koité avait le délicat mandat de faire oublier aux Montréalais qu’il faisait relativement froid (13 degrés) en plein mois de juin. Pour y arriver, le guitariste malien a proposé aux festivaliers de faire avec lui, le chemin de deux heures vers le désert, entendu la chaleur.

Un pari relevé avec brio, au rythme des titres comme “Maliba”, “Ntesse”, “Fimani” ou l’inoubliable “Imada”, dédicacé à une journaliste de Touki Montréal, rencontrée plus tôt dans la journée.

“Chose promise, chose due”, dit-on à Bamako ou à Mopti, mais aussi à Montréal.

Godin, le fabricant de guitares a eu droit a plus qu’un hommage de la part du Malien, prix RFI découverte en 1993, grâce justement à son touché de guitare, mais aussi à sa voix subtile qui a le chic de transporter toutes les foules dans les coins les plus reculés d’Afrique de l’Ouest.

Entrevue du spectacle d’Habib Koité :

Quelques photos de la soirée

no images were found

Photos : Chloé Sondervorst

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.