Karim Ouellet, étoile filante

Karim Ouellet a fait une remarquable prestation pour la première partie du concert de Stromae, le jeudi 23 février, accompagné de ses cinq musiciens. Les deux artistes légèrement atteints de folie passagère ont illuminé le Métropolis dans le cadre de Montréal en lumière (MEL).

Karim Ouellet fait parti de ces jeunes artistes de la relève québécoise chez qui on sent l’aura de la future bête de spectacle.

Récipiendaire du prix de l’album pop de l’année et nommé dans les catégories révélation et auteur-compositeur de l’année au  Gala de l’alternative musicale indépendante du Québec (GAMIQ), Karim n’a plus rien a prouvé; juste une réputation à asseoir.

Avec l’excellente prestation qu’il a livrée avec ses musiciens, on peut dire que l’objectif est atteint.

Son premier album solo, Plume, inspiré du titre «Planète Québec» de Bon Iver, est sorti en février 2011. Depuis, il  fait tranquillement son chemin dans l’univers musical de la Belle Province.

Après une étape parisienne au début de l’année, il fera partie de la délégation Planète Québec au festival South by Southwest à Austin, au Texas. Une occasion de proposer des titres comme « Après tout » ou « Le monstre » (voir clip plus bas).

Pendant son concert au MEL, le chanteur né au Sénégal a été très interactif avec le public. Il leur a posé des questions assez étranges comme « Qui est fan de X-Files? » afin d’introduire chacune de ces chansons. La trame narrative a été bien menée, faisant partie intégrante du spectacle.

L’ambiance est montée d’un cran à chaque nouvelle chanson. La fin du concert complètement déjantée a clôturé 45 minutes de pop métissée, entre folk et reggae, qui sont passées beaucoup trop vite. Si Stromae ne passait pas juste après, il y aurait sûrement eu un rappel.

Petit bémol à cette critique positive, il était difficile de suivre complètement les paroles bien écrites de l’album Plume durant le spectacle. À qui la faute, à la musique qui couvrait trop la voix du chanteur ou au débit de parole de celui-ci?

La prestation n’en reste pas moins au niveau de l’excellente réputation de Karim Ouellet, étoile montante de la scène québécoise.

Cet habitué des concours est arrivé deuxième à la finale des Francouvertes. Invité au Festival d’été de Québec, il a aussi participé au Festival Envol et Macadam, à Première Ovation, aux Francofolies et au Festival de la chanson de Tadoussa. Il est également membre du collectif Movèzerbe.

Quelques photos de la soirée

no images were found

Crédit : Mathilde Mercier

Pour aller plus loin :

La critique de l’album « Plume » de Karim Ouellet

Karim Ouellet aux Francofolies 2011

La page Facebook officielle

Clip du titre « Le Monstre »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.