Festival du Film Black: une 10e édition de gala, mais aussi de cinéma

En plus de la visite de Spike Lee, le Festival international du Film Black de Montréal (FIFBM) propose pour sa 10e édition (23 au 28 septembre), une sélection resserrée de films, un marché de films, ainsi que des soirées thématiques.

En ouverture de cette édition 2014, c’est le filmHope, de Boris Lojkine, qui sera projeté le 23 septembre, en première nord-américaine au Cinéma Impérial. Le long métrage a remporté le Prix SACD de la Semaine de la critique du Festival de Cannes.

«Nous sommes très fiers d’ouvrir le festival avec un tel film. Une histoire touchante et percutante d’humanité, d’amour et d’exil. Un film profondément émouvant», a déclaré Fabienne Colas, présidente-fondatrice du festival.

IMG_8107
Fabienne Colas et Emile Castonguay

L’autre moitié du soleil de Biyi Bandele avec Chiwetel Ejiofor et Thandie Newton sera projeté lors de la soirée de clôture, le 28 septembre, à la Grande Bibliothèque. Le film est une adaptation du roman du même nom de Chimamanda Ngozi.

«Clore cette 10e édition du FIFBM avec un si grand film témoignant d’une tranche d’histoire du Nigeria est un privilège. Nous sommes heureux de pouvoir le présenter en première québécoise au Festival grâce à TVA Films», a souligné Emile Castonguay, co-fondateur et directeur de la programmation du Festival.

Outre ces deux films, les organisateurs sont fiers que la première mondiale du dernier film de Spike Lee, Da Sweet Blood Of Jesus, soit présentée à Montréal, le 24 septembre. Pour l’occasion, le célèbre réalisateur de Malcolm X et L’informateur sera présent au Cinéma Impérial. Le FIFBM en profitera pour lui décerner son tout premier Prix précurseur.

Dans les autres films, citons le très attendu Crocodile du Bostwanda du duo Fabrice Éboué et Thomas Ngijol, Mirage, Mother of Goergre, It’s Us, O espinhho Da Rosa, African vs African Americans, Roger Milla, la légende, The land between, Victorieux ou morts mais jamais prisonniers, Bamako, Année O, Black Wednesday,Des étoiles, Ninah’s Dowry, Aidependenceetc.

IMG_8067Cinq films d’animation sont également proposés : Bee et Julie-Julie, Betty’s Blues, Humanexus, Money Tree et Rabbit and Derr.

Mentionnons également la soirée Relève et diversité du 25 septembre. Pour ce projet, cinq jeunes cinéastes en herbe ont eu le mandat d’exprimer dans un court-métrage que signifie « Être Noir à Montréal ».

Par ailleurs, grande nouveauté cette année, le FIFBM tiendra son tout premier Black Market (24 septembre). Au cours de cette édition, il y aura des conférences et des rencontres entre représentants de l’industrie venant de partout dans le monde, notamment de Los Angeles, de New York, mais également d’ici.

Pour son 10e anniversaire, le FIFBM a choisi de souligner les 20 ans du génocide rwandais, le 20e anniversaire de l’élection de Nelson Mandela à la présidence de l’Afrique du Sud, les cinq années de Barack Obama passées à la Maison-Blanche, ainsi que les 210 ans d’indépendance de la République d’Haïti.

Deux Montréalaises d’origines haïtiennes, Régine Chassagne d’Arcade Fire et Dominique Anglade, la présidente de Montréal International, recevront le Prix impact social 2014, pour leur implication sociale et communautaire à travers l’organisme KANPE qu’elles ont cofondé pour la lutte contre la pauvreté en Haïti.

«En décernant ce prix à Régine et Dominique, nous souhaitons non seulement partager leurs parcours inspirants mais aussi mettre l’emphase sur l’importance de leur implication sociale et communautaire. Nous espérons ainsi rappeler que nous pouvons tous devenir des acteurs de changement et contribuer à l’amélioration des conditions de vie des plus défavorisés », a souligné Fabienne Colas.

La programmation est disponible en ligne (montrealblackfilm.com).

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.