Test de l’appareil photo Instax SQ6 de Fujifilm

Pour ceux et celles qui veulent garder des souvenirs de leurs activités, l’Instax SQ6 de la compagnie Fujifilm est une alternative de choix. Touki Montréal l’a testé.

L’appareil photo Instax SQ6 de Fujifilm est assurément un bon ajout. D’abord en raison de son design, à la fois épuré, compact, mais très élégant.

Ensuite, parce qu’on a l’impression de vivre un peu dans le passé avec comme résultat des photos vintage de format carré 62 x 62 mm (2,4 po x 2,4 po).

“Le format 1:1 carré de l’instax SQUARE SQ6 saisit la beauté dans chaque petit moment. Vous pouvez ainsi les chérir pour la vie”, souligne l’entreprise.

L’appareil dispose de plusieurs modes: égoportrait (un petit miroir permet de mieux se cadrer), qui optimise la luminosité et la distance focale; macro, avec une portée de 30 à 50 cm ainsi que paysage.

Côté technique, il y a l’obturateur électronique programmé (1.6 secondes – 1/400 secondes), l’objectif rétractable (f = 65.75mm, 1:12.6), mais surtout pas d’autofocus, alors attention aux photos floues.

Pour la pellicule, l’utilisateur a le choix entre le format avec cadre blanc, classique, ainsi que celui en noir, qui donne un autre point de vue de la photo et des sujets. L’appareil affiche aussi le nombre de photos/films qu’il reste.

Dans l’emballage, outre l’appareil, la courroie, deux piles CR2, il y aussi trois filtres de couleurs stroboscopiques (orange, violet et vert) ainsi que le manuel d’instruction.

On apprécie le mode selfie, l’ergonomie, mais attention à la lumière et au prix des pellicules…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.