Banc d’essai: test de l’aspirateur-robot Eufy RoboVac 11S

La modernité et l’innovation n’ont pas de frontières et s’immiscent même dans les produits ménagers. C’est le cas des aspirateurs robots qui remplacent le bon vieux balai ou l’aspirateur que personne n’a toujours envie de passer. On a testé le RoboVac 11S de la compagnie Eufy, filiale de la compagnie chinoise Anker.

Lorsqu’il débourse pour ce produit, environ 299 $ actuellement, le consommateur retrouvera dans la (modeste) boîte le fameux RobotVac 11S, une télécommande (avec 2 piles AAA), une station de chargement et de recharge, un fil d’alimentation, un outil de nettoyage, un ensemble de filtration supplémentaire, quatre brosses latérales, cinq serre-câbles et un manuel d’utilisation.

Premier constat, ce produit est très léger. Pesant à peine 2,6 kg, il a une capacité de 0,6 litre, un diamètre de 44,5 cm, une puissance de 25 W ainsi qu’un niveau sonore de 55 dB. Il est offert en deux couleurs, noir ou blanc. C’est cette dernière couleur qu’on a eu l’occasion de tester.

Question design, on apprécie le couvercle en verre trempé anti-rayures, notamment son look élégant qui permet de l’afficher bien en vue dans une pièce de chez soi. Sur le dessus, il y a un bouton marche/arrêt.

Une fois qu’il est suffisamment rechargé, il suffit par exemple de lancer l’appareil pour qu’il se mette à arpenter l’espace à nettoyer. Pas besoin de vous inquiéter pour les escaliers puisqu’il y a des capteurs qui permettent d’éviter des chutes.

En outre, une fois que le tout est fini, il est possible de faire revenir le robot «à la maison» et ainsi permettre sa recharge. Une touche à cet effet est aussi disponible sur la télécommande (des fois que les visiteurs avant l’heure prévue…)

Pendant qu’il est en fonction, on peut aussi insister particulièrement sur une zone ou même le diriger exactement là où il y a eu un dégât de riz ou de couscous ou une accumulation de poussières.

Avec une hauteur de 72 mm, le RoboVac arrive à nettoyer plusieurs endroits qui ne sont pas souvent visités par le balai ou même l’aspirateur. C’est le cas notamment des dessous des lits, des fauteuils et du divan sectionnel du sous-sol.

«Le RoboVac 11S aspire la saleté et la poussière avec une puissance d’aspiration de 1300 Pa pour un nettoyage impeccable que vous pouvez voir et sentir», indique l’entreprise.

En l’occurrence, Eufy utilise la technologie BOOSTIQ qui permet d’augmenter automatiquement la puissance d’aspiration sur les endroits très sales ou difficiles à nettoyer. Le meilleur exemple est de l’utiliser sur un tapis pour s’apercevoir de la différence.

S’il est vrai que d’autres aspirateur-robot sont indéniablement plus efficaces, la force du RoboVac reste son qualité-prix. On apprécie aussi les grandes roues qui permettent de surmonter aisément certains rebords. Avec une charge complète, la batterie (Li-ion, 2600mAh) permet de la faire fonctionner jusqu’à 100 minutes.

L’idéal lorsqu’on veut intégrer l’utilisation d’un aspirateur-robot est de penser toujours à dégager les affaires pour s’assurer que le RoboVac ait la latitude de fonctionner le plus possible de façon à couvrir le maximum de surface. Par exemple, en mettant les chaises de la salle à manger sur la table, on s’assure d’une plus grande efficacité.

Notons qu’il n’est pas possible, comme sur certains modèles de le contrôler avec une application (par exemple depuis le travail ou en vacance, dans un autre endroit).

Reste qu’avec la télécommande, on peut programmer la prochaine session de nettoyage des chambres.

Autre constat, il faut sans penser à un budget filtre si on a l’intention de se servir de cet aspirateur-robot comme outil principal de ménage. Forcément, les plus anxieux en matière d’environnement ne seront peut-être pas comblés…

En résumé

On a aimé :

  • La simplicité d’utilisation
  • Produit peu bruyant
  • Le rapport qualité-prix
  • La présence de capteurs
  • La fonction de retour à la charge
  • Sa robustesse et son autonomie

On a moins aimé :

  • L’absence d’application
  • Le fait que parfois les broches poussent plus loin les déchets

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.