«Roubaix, une lumière»: incursion dans un poste de police

Distribué au Québec par Axia Films, le long métrage Roubaix, une lumière d’Arnaud Desplechin propose une incursion réussie dans l’intimité d’un commissariat de police à Roubaix, commune française située dans le département du Nord. Le talentueux Roschdy Zem campe avec justesse le rôle du chef de police.

Le film de 119 minutes, inspiré d’une histoire vraie (2002) qui a fait l’objet d’un documentaire (Roubaix, commissariat central. Affaires courantes) est un savoureux polar qui décrit le quotidien de ces agents de la paix qui tentent de maintenir l’ordre dans une ville compliquée.

D’emblée, il faut dire que le sujet est à propos et indéniablement d’actualité tandis que la direction photo est à la fois splendide et lumineuse.

Le héros de ce film est le commissaire Daoud, personnage énigmatique et de peu de paroles, qui est respectée par tous ses hommes ainsi que par une partie des anciens de la ville.

Insomniaque et passionnée de course de chevaux, il doit résoudre une enquête de meurtre avec un nouveau venu, le lieutenant Louis Coterelle (Antoine Reinartz).

Pour cette affaire de meurtre, deux voisines sont dans le collimateur des policiers: Claude et Marie, respectivement interprétée par Léa Seydoux et Sara Forestier. Le duo tente de déjouer les tactiques des policiers.

C’est d’ailleurs à ce moment-là que Roschdy Zem montre toute la palette de son jeu, ce qui lui a d’ailleurs permis d’être récipiendaire du César du meilleur acteur.

Saluons aussi la prestation convaincante de Léa Seydoux et Sara Forestier qui jouent deux filles toxico, alcooliques, amantes qui vivent dans un quartier misérable où l’absence d’espoir a tout déshumanisé..

Outre la misère sociale que dépeint Roubaix, une lumière, le spectateur sera aussi confronté à l’équation difficile des forces de l’ordre qui doivent jongler entre manque criant de moyen, misère humaine et effritement de toute la classe ouvrière et perte de repère.

Bayard d’Or du meilleur film au Festival International du Film Francophone de Namur en 2019, Roubaix, une lumière a été sélectionné en compétition officielle au 72e Festival de Cannes et a obtenu sept nominations aux César.

Photos: Shanna Besson

Pour en savoir plus:

  • Un film de: Arnaud Desplechin
  • Avec :Roschdy Zem, Léa Seydoux, Sara Forestier
  • Pays: FRANCE
  • Année :2019
  • Genre: Thriller 
  • Durée: 119 minutes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.