Nouvel opus pour le groupe afrobeat funk Helsinki-Cotonou

Le cinquième album de la formation afrobeat funk Helsinki-Cotonou Ensemble est dans les bacs depuis quelques semaines.

Cet album éponyme paru chezFlowfish Records / Broken Silence s’écoute comme une lettre à la poste dans l’ensemble est très homogène et à la fois éclectique.

Le tout est porté par la voix posée et reposante du chanteur Noël Saïzonou  dans une ambiance ou l’afrobeat flirte parfois avec le fun ou le jazz. Le saxophone tente parfois de s’imposer, mais c’est bien le chanteur béninois qui règne en maître dans ce projet.

L’opus est composé de neuf titres, s’ouvrant sur le titre Min He Mon Égbé (The one who sees today). C’est la chanson Do Akon Kpikpan – Stay Strong qui referme ce cinquième projet. Dans les bons coups, signalons le titre The Craft, qui met en vedette le rappeur Synik, originaire du Zimbabwe et qui vit actuellement à Lisbonne.

À l’origine, l’ensemble Helsinki-Cotonou a été formé à l’hiver 2012. Pour l’histoire, trois artistes finlandais se sont rendus au Bénin pour mieux cerner les formes musicales du coin. Le guitariste Janne Halonen, le bassiste Sampo Riskilä et le batteur Juha Räsänen ont ainsi travaillé et collaboré avec le percussionniste et chanteur Noël Saïzonou.

Le résultat de cette synergie musicale est un album paru en mai 2013. La collaboration ne s’est pas arrêtée puisque l’ensemble a fait paraître les albums  Fire, Sweat et Pastis en 2014, puis The Road Is Long: Live au Savoy Theatre en 2016 et We Are Together en 2018.

Pour en savoir plus:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.