Jazz 2011 : Khaira Arby enchante Montréal

Khaira Arby a ravi les Montréalais lors de son spectacle de lundi au Festival de Jazz de Montréal, avec ses musiques en Sonrhai, Tamashek, en arabe et en Bambara.

« Est-ce que ça va? », a lancé Khaira, accompagné de ses trois musiciens, tout au long du spectacle de près d’une heure. La Malienne entamait un long périple qui la conduira dans plusieurs villes nord-américaines.

À Montréal, elle a chanté plusieurs chansons de son dernier album Timbuktu Tarab, dans lequel elle chante à la gloire des religions, de sa ville Tombouctou et de ses grands hommes, mais aussi pour les femmes.

« Maintenant, je vais chanter pour les femmes », a-t-elle indiqué, notamment à celles qui étaient présentes dans la foule.

« Chez moi à Tombouctou, la femme ne peut pas chanter, surtout quand elle n’est pas griotte », a ajouté Khaira Arby, s’appuyant sur un guitariste qui a tapé dans l’œil de plusieurs festivaliers et d’un batteur polyvalent qui a su suivre le rythme.

« Partout, ce sont les femmes qui dominent », a encore dit l’ancienne protégée d’Ali Farka Touré avant de chanter aussi pour les hommes. « On a besoin de l’homme pour la paix », a-t-elle ajouté.

no images were found

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.