Rihanna, la sirène de la Barbade enflamme le Centre Bell

Rihanna-07-FacebookAprès un passage remarqué au Centre Vidéotron de Québec, la chanteuse Rihanna s’est installée au Centre Bell de Montréal pour deux représentations, les 6 et 7 avril derniers, dans le cadre de sa tournée Anti World Tour. Elle a offert un spectacle varié et haut en couleur devant un public en délire. Touki Montréal y était.

C’est sous un tonnerre d’applaudissements que Robyn Rihanna Fenty a fait son entrée sur scène à 21 h 20. Alors que le public avait les yeux rivés sur la scène principale en attendant fébrilement son arrivée, c’est sur une scène d’appoint située en plein milieu du parterre que l’artiste a débuté son spectacle.

Pas d’artifice ni d’entrée fracassante; Rihanna est apparue dans la foule et s’est dirigée nonchalamment vers la petite scène, en prenant le temps de saluer le public au passage. Vêtue d’un ensemble moulant couleur chair, surmonté d’une cape, qui surprenait par sa sobriété, la chanteuse de 28 ans a ouvert les festivités avec sa ballade Stay, avant d’enchaîner avec Love The Way You Lie.

Rihanna-05-FacebookElle est ensuite montée sur une passerelle transparente qui passait au-dessus du parterre pour rejoindre la scène principale, où l’attendaient ses danseurs et ses musiciens. Elle a tout de même pris le temps d’interpréter les pièces «Woo» et «Sex With Me», suspendue dans les airs, en enchaînant des pas de danse lascif et sexy.

«Sex with me is so amazing», chantait-elle, un brin coquine.

Rihanna-08-FacebookLe ton était donné. Le spectacle s’annonçait chaud et haut en couleur, et la chanteuse a tenu ses promesses.

L’absence de quelques gros succès

Bien que des gros succès de l’artiste comme Don’t Stop The Music, Disturbia, SOS ou encore S&M n’aient pas été chantés au cours de la soirée, Rihanna a tout de même puisé dans son répertoire truffé de succès pour offrir un spectacle varié à l’audience hétéroclite.

La pièce hip-hop controversée Bitch Better Have My Money a été particulièrement bien accueillie sous les ovations du public très réceptif. Grâce aux jeux de lumière et une chorégraphie rodée au quart de tour, c’était l’un des moments forts de la soirée. Il y a eu aussi des incontournables de l’artiste tels que Rude Boy, Man Down, ou encore We Found Love.

Rihanna-03-FacebookLorsque les premières notes de Umbrella, l’un des plus gros succès de la chanteuse, ont retenti, le public n’a pas caché sa joie.

Bien qu’efficace, la prestation de l’artiste sur ce morceau manquait un peu trop d’enthousiasme (elle peut dire merci à la bande préenregistrée). De plus, le titre a été chanté de façon un peu trop expéditive.

Des pièces de «Anti» mises de l’avant

Comme son nom l’indique, le Anti World Tour met l’accent sur des pièces issues de Anti, dernier opus de la chanteuse sorti un peu plus tôt cette année.

Rihanna-06-FacebookSur les 26 chansons présentées lors du spectacle, neuf proviennent de ce nouveau disque. On a bien entendu eu droit au très efficace titre dancehall Work, en duo avec Drake, le gros succès du moment dans les palmarès américains et mondiaux.

Une autre pièce, Desperado, a été accueillie très chaleureusement par le public. Sur cette chanson, Rihanna a montré qu’elle était capable de bien maîtriser sa voix. Ses prouesses vocales ainsi que les envolées solos du guitariste ont donné une tout autre dimension à l’ensemble.

Rihanna-09-FacebookDe Consideration à Same Ol’ Mistakes (une reprise géniale du groupe Tame Impala), ces morceaux, bien qu’inédits, ont eux aussi fait leur petit effet. À l’image de l’album, ces titres moins tape-à-l’oeil et plus introspectifs ont permis à Rihanna de sortir de sa zone de confort.

Une artiste caméléon

De la pop, au hip-hop, en passant par le R&B, le dancehall, le rock ou encore l’électro; la chanteuse a navigué entre les genres musicaux de façon très fluide (habile?) au cours de la soirée. Le segment électro (Take Care, We Found Love et Where Have You Been) a transformé le Centre Bell en piste de danse géante.

Rihanna-01-FacebookPetite mention spéciale pour le remix de We Found Love sur l’instrumentation de How Deep Is Your Love, deux titres de Calvin Harris.

Dans la dernière partie du spectacle, Rihanna s’est transformée en crooneuse, sa voix ayant été mise particulièrement en valeur. Le public n’a pas hésité une seconde à reprendre en choeur les paroles de la sirupeuse ballade Diamonds, écrite par Sia.

Son interprétation parfaite de FourFiveSeconds, ballade acoustique et dépouillée interprétée à l’origine avec Kanye West et Paul McCartney, était tout simplement bluffante. Encore une fois, le public connaissait les paroles et accompagnait la chanteuse.

Deux autres ballades ont clôturé le spectacle, à savoir les langoureux Love on the Brain et Kiss It Better, dernier single de la chanteuse.

D’une durée totale de 85 minutes, sans rappel, le concert de Rihanna au Centre Bell était un peu trop court. Mais l’artiste a réussi son pari: faire découvrir son nouveau matériel sans oublier ses succès passés dans une mise en scène misant sur la sobriété et la simplicité.

Parfois nonchalante, mais très charismatique, Rihanna prouve qu’elle est une artiste qui sait se renouveler, qu’importe ce que disent les critiques. Un seul mot. Bravo.

Photos: Facebook

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE