La Torontoise Haviah Mighty décroche le Prix de musique Polaris

Le Prix de musique Polaris, qui récompense chaque année le meilleur album canadien, a été décerné cette année  la rappeuse torontoise Haviah Mighty pour son album 13th Floor, au grand dam des Québécoises Dominique Fils-Aimée et Elisapie.

La chanteuse torontoise qui revendique fièrement ses racines jamaïcaines est la grande gagnante de cette année et elle succède à Jeremy Dutcher qui a remporté le précieux sésame l’an dernier.

En remportant son prix, la jeune artiste de 27 ans a exprimé sa reconnaissance aux gens autour d’elle qui l’ont «poussée à avoir le courage d’exprimer ma vérité et de la faire reconnaître de cette façon».

Haviah Mighty est la dernière rescapée d’une ligne qui comprenait les 40 meilleurs albums canadiens de l’année. Son triomphe lui permet d’empocher 50 000 $.  

«Pour moi, le 13e étage est quelque chose que nous ignorons de notre réalité, car c’est quelque chose que nous ne comprenons pas, et que nous rejetons pour cette raison», a-t-elle expliqué. C’est lors du gala Polaris au Carlu, à Toronto, qu’elle a été primée, 16 septembre.

«Ceci est un parallèle avec de nombreuses expériences desquelles je parle sur cet album. Je suis dans une pièce avec tant de gens de tous les horizons qui ont reconnu que c’était quelque chose d’important. Ces personnes ne partagent pas nécessairement les réalités dont je parle ou le parcours que j’ai vécu, et pourtant, nous sommes enfin à ce que je crois être le 13e étage. C’est enfin le moment de la résurgence où le licenciement a existé – on est en train de le supprimer et la discussion se poursuit.»

Les neuf autres nommés de la courte liste ont reçu 3000 $, de la part de Slaight Music. C’est le cas de la chanteuse Elisapie pour son opus The Ballad of the Runaway Girl, de Dominique Fils-Aimé pour Stay Tuned!, Les Louanges pour La nuit est une panthère, Jessie Reyez (Being Human In Public), Shad (A Short Story About A War), mais aussi de Marie Davidson, FET.NAT, PUP et Snotty Nose Rez Kids.

«Le grand jury de cette année a fait preuve d’une écoute et d’une ouverture exceptionnelles, changeant d’opinions et adoptant de nouveaux points de vue en réponse aux arguments passionnés des différents jurés au sujet du sens de l’art musical canadien en 2019», a fait savoir la  présidente du jury du Prix de Musique Polaris 2019, Katherine Duncan. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.