Banc d’essai: Huawei P40 Pro, le pro de la photo !

D’ores et déjà couronné aux Tipa Awards, Oscars de la photo, comme le meilleur téléphone intelligent photo, le plus récent téléphone P40 Pro du géant Huawei n’en est pas moins puissant. Au contraire! On l’a essayé avant sa sortie prévue en juillet au Canada.

Vendu environ (sans contrat), cet appareil vient avec un chargeur, un câble USB de type C, des écouteurs USB C, un guide de démarrage rapide, une carte de garantie et un outil d’éjection.

Si vous êtes un consommateur plutôt branché Huawei, vous savez donc qu’il ne dispose que des Huawei Mobile Services. Il faut se rabattre notamment sur le service App Gallery, lancé depuis 2018 et qui permet de télécharger les applications. L’offre, assure-t-on, est constamment bonifié.

Pour fonctionner avec ce nouveau téléphone, l’entreprise suggère fortement la séquence suivante: 1- utiliser le programme Phone Clone pour transférer vos applications de votre ancien appareil; 2- installer l’App Gallery pour bonifier et compléter ses outils (comme HERE WeGo pour le service GPS, par exemple) et 3- télécharger et installer Petal Search pour pouvoir faire une recherche appropriée dans la panoplie d’applications proposées partout.

Les fans du géant chinois sauront assurément passer outre les avis qui rappellent ad nauseam que les services Google ne sont plus disponibles. Oui, c’est vrai, mais il y a eu un avant…et il y aura un après. Il est aussi possible d’accéder à certains services par fureteur (Gmail, en l’occurrence). Bref, l’utilisateur (averti) peut tout à fait s’y retrouver et nager dans ce nouvel environnement comme un poisson.

D’ailleurs, il faut croire que plusieurs sont de cet avis puisque le géant chinois a conservé en 2019 sa position mondiale de numéro 2 dans le secteur des téléphones intelligents (mais aussi de #2 dans les montres connectées et #3 dans les tablettes).

Si on parle beaucoup des caractéristiques photo du P40 Pro, notons qu’il n’est pas en reste dans d’autres secteurs. En l’occurrence, il est alimenté par le puissant processeur maison, Kirin 990 5G, qui permet la connectivité 5G. C’est aussi celui qui alimente la série Mate 30 d’Huawei.

Question autonomie, les ingénieurs de Huawei ont misé sur une batterie de 4200 mAh qui fait amplement la job et permet de rester franchement plus d’une journée sans se soucier des questions de recharge. À ce propos, l’appareil vient avec un chargeur 40 W qui permet d’aller un peu vite.

Quant au fameux module photo, développée en collaboration avec Leica, il s’agit d’une quadruple caméra avec un grand-angle de 50 mégapixels (f/1,9), un ultra grand-angle de 40 mégapixels (f/1,8), un téléobjectif de 12 mégapixels (f/3,4) et un capteur ToF pour la profondeur. En avant, la caméra à selfies est de 32 MP (ouverture f/2.2) + caméra à profondeur*

On pourrait en parler plus ici, mais les résultats obtenus par l’appareil aux TIPA se passent de commentaires: «La capacité photographique des téléphones fait un autre grand pas en avant avec la dernière génération de la série P (P40, le P40 Pro et le P40 Pro +) de Huawei”.

Côté performance, plusieurs observateurs le classent au-dessus du processeur A13 Bionic qui alimente les plus récents téléphone d’Apple (iPhone 11 et iPhone SE), mais en retrait par rapport à au Snapdragon 865 de Qualcaom. Dans la vie de tous les jours, difficile de le constater, notamment quand l’utilisation se limite aux courriels et aux réseaux sociaux.

Le P40 roule sous le système d’exploitation maison EMUI 10 et prend en charge le Wi-Fi 6 Plus. Dans les mains, il assume son côté premium, avec un splendide écran OLED de 6,58 pouces (2640 x 1200 pixels, 441 ppi), avec le choix d’un taux de rafraîchissement de 90 Hz.

Au Canada, seulement les modèles noir et argent seront offerts.

Évidemment, la recharge inversée sans fil (à 27 W) qui avait participé à la glorification d’Huawei est disponible. On apprécie également la présence du capteur d’empreinte digitale situé sur l’écran, dans la zone inférieure. La reconnaissance facile est aussi disponible.

L’appareil pèse environ 209 g, mesure 72,6 mm de largeur, 158,2 mm de hauteur et 8,95 mm de profondeur. Il est certifié comme résistant aux éclaboussures, à l’eau et à la poussière (IP68). On apprécie beaucoup la présence sur le côté du bouton de volume, porté disparu avec le Mate 30 Pro, et pas forcément au point.

Le P40 Pro roule avec 8 Go de mémoire vive et 256 Go de mémoire morte. Il est doté d’une multitude de capteurs: capteur de gravité, capteur à infrarouge, capteur d’empreintes digitales, capteur à effet Hall, gyroscope, boussole, capteur de lumière ambiante, capteur de proximité, capteur de gestes et capteur de température de couleur.

En résumé

Ce qu’on a aimé

  • L’écran et le design de l’appareil
  • La découverte d’un nouvel écosystème
  • Le module photo
  • L’autonomie
  • La navigabilité et l’ergonomie

Ce qu’on a moins aimé

  • L’absence d’un assistant vocal propre
  • La taille du module photo déséquilibre l’appareil un peu

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.